MACARENO Café Organique

Parce Que On Sait de Qualité, On Sait Ce Que Vous Aimez…Une Boisson Pour Votre Plaisir…

SECTEUR

 Dans cette partie du blog on a fait un resume sur le secteur.

SECTEUR :

LE SECTEUR SECONDAIRE

 A l’instar de ce qui s’est passé dans de nombreux autres pays développés, l’industrie belge a subi, au cours de ces trente dernières années, de profonds changements son poids dans les activités économiques s’est restreint (45% en 1999, 42% en 2002 et 28% en 2005) et parallèlement les structures et les répartitions spatiales se sont transformées.En 2005, le produit national brut (PNB) se répartissait comme suit : 1,3 % pour le secteur de l’agriculture, 24,7 % pour le secteur industriel, 53,7 % pour les services privés et 13,4 % pour les services publics.
La Belgique se caractérise donc par une économie développée dont les services constituent 67,1 % de la masse globale. Il ne faut toutefois pas perdre de vue que la plus grande partie des services (pour le secteur privé) dépend étroitement des activités industrielles : transport, publicité, services financiers, ingénierie et services d’entretien. Le dynamisme du secteur industriel est vital pour l’économie belge. 

BRANCHE

Agroalimentaire – Belgique Pays reconnu pour sa fine cuisine et sa diversité culturelle,
la Belgique se veut un marché témoin idéal, quoique difficile, pour les produits agroalimentaires. En 2001, le marché alimentaire de
la Belgique avait une valeur approximative de 35,2 milliards $, baisse de 2 % par rapport à 2000. Cependant, le secteur de l’alimentation au détail est demeuré un segment prospère de l’industrie; ses ventes ont augmenté de 5 % pour se chiffrer à environ 23,2 milliards $. Les supermarchés étaient à l’origine de presque 75 % des ventes d’aliments en Belgique, tandis que les hypermarchés intervenaient pour 15 % et que les magasins traditionnels et spécialisés absorbaient les 12 % restants. 

La même année,
la Belgique a importé pour 24,4 milliards $ de produits agroalimentaires, dont 6 % de poisson et de fruits de mer. Au nombre des importations les plus prisées, mentionnons le sucre raffiné, les fromages fins, les bananes, les fruits et légumes transformés, les grignotines, le vin et le blé. Figuraient parmi les principales importations de poisson et de fruits de mer : les crustacés, dans une proportion de 36 %, suivis des poissons de fond et des poissons plats (27 %) et des mollusques (10 %). 
Plusieurs facteurs influent sur la demande de produits agroalimentaires en Belgique. Les Belges sont de plus en plus soucieux de leur santé en raison des craintes associées à la sécurité alimentaire, comme l’encéphalopathie bovine spongiforme (EBS) et la propagation de la grippe aviaire chez plusieurs oiseaux. Par conséquent, on s’attend à ce que la demande de produits santé et organiques continue d’augmenter. Aussi, ils aiment manger au restaurant et recherchent de plus en plus les aliments de commodité et le prêt-à-manger. 

En Belgique, toute information figurant sur l’emballage doit être donnée en français, en flamand (hollandais) et/ou en allemand, selon la langue utilisée dans la région où le produit sera vendu

http://www.belgium.be/eportal/application?languageParameter=fr&pageid=contentPage&docId=8224


Laisser un commentaire

Pizzeria Restaurant Crêperi... |
Rentabiliser vos pubs d... |
FEIBOUKO.KARINE.CVBLOG-FINANCE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | buridan
| les petits cochons
| Business k. Consulting Coach